▲. Crumble aux nectarines.

J’adore l’été et les fruits de cette saison : les pêches, les nectarines, les melons, la pastèque, etc… Tous ces fruits gorgés de soleil tellement rafraîchissant  ! Ce que j’aime un peu moins pendant l’été, c’est la chaleur, mais on ne peut pas tout avoir n’est-ce pas !

Dans cette recette, j’ai testé un beurre 100% végétal qui consiste à un mélange d’huile de colza, coprah et palme. Je voulais savoir si le goût était différent que le beurre au lait de vache traditionnel. A première vue, à peine sorti du réfrigérateur, ce beurre est plus malléable contrairement au traditionnel, pour lequel on doit attendre plus longtemps. Au final, je n’ai pas senti de différence de goût entre ces deux beurres, mais peut-être cela est dû au mélange à crumble.

En parlant de crumble, j’ai divisé ma quantité de sucre en deux : une partie sucre semoule blanc (je le vide en attendant d’acheter du sucre complet) et une partie sucre de noix de coco, parce que je voulais tester (je marche souvent par envie dans cet article). Le résultat est délicieux, on ne sent pas la noix de coco et les papilles sont ravies  !




Ingrédients :

- 6 nectarines jaunes mûres
- 30 g de sucre semoule blanc
- 30 g de sucre de noix de coco
- 40 g de beurre (végétal ou animal)
- 70g de farine
- 4 pincées d’amandes effilées

1. Enlever la peau des nectarines (plus elles sont mûres, plus c’est facile) et coupez-les en morceaux. Faites-les compoter 10 minutes à feu doux.

2. Pendant ce temps, dans un saladier, mélanger la farine et les sucres. Ajouter le beurre préalablement ramolli et mélanger jusqu’à obtenir une pâte friable, facile à émietter. Rajouter les pincés d’amandes effilées et homogénéiser.

3. Préchauffer votre four à 180°C (th.6) à chaleur statique. Dans un moule à gâteau, mettre les nectarines encore chaudes. Laisser refroidir 5 minutes puis verser, tout en émiettant, la pâte à crumble. Rajouter quelques amandes effilées sur le tout pour plus de gourmandise !

4. Mettre votre crumble au four pendant 15/20 minutes en surveillant régulièrement.






On se retrouve là-bas ? 

4 commentaires